Accueil > Réglementation > Le dimensionnement des conduits de fumée avec l'évolution du rendement des nouveaux appareils

Le dimensionnement des conduits de fumée avec l'évolution du rendement des nouveaux appareils

20 juin 2016

Le dimensionnement des conduits de fumée est souvent perçu comme une contrainte inutile, ou bien plus encore une affaire de « spécialistes ». Les règles utilisées jusqu’à présent étaient simples, à savoir respecter le diamètre de la buse de l’appareil, et donnaient satisfaction et des installations fonctionnelles. Alors pourquoi dimensionner ?

A celà plusieurs réponses la première étant une obligation réglementaire depuis mars 2006.

En deuxième lieu, les appareils utilisant du bois énergie ont, sous l’impulsion des pouvoirs publics et des associations de professionnels, grandement évolués dans leurs performances autant dans leurs émissions que dans leur rendement.

Si on compare des poêles ou inserts à bûches de 2005 avec les plus récents on peut constater une évolution du rendement de 65% à 80-85%, évolution que l’on peut également constater sur les appareils à granulés dans une moindre importante (les rendements initiaux étant plus élevés).

Qui dit évolution du rendement pour un poêle ou un insert implique une baisse importante des température des fumées. Cette évolution a donc un impact important sur le tirage thermique beaucoup plus « sensible » à différents paramètres et notamment, bien évidemment, l’isolation du conduit, engendrant ainsi des possibles refoulements des fumées.

Combien d’installations sont actuellement sujettes à des phénomènes de condensation, même avec des inserts, chose impensable il y a quelques années ?

Le dimensionnement est donc une étape importante dans les différentes phases de l’installation qui ne peut plus être ignorée sous prétexte d’habitudes. Certes il n’est pas question de prendre la norme(*) et de faire tous les calculs à la main, opération longue et fastidieuse. Différents outils, plus accessibles pour tous, ont été développés à cet effet : des logiciels, des abaques de sélection(**). Tous ces différents outils permettent de vérifier de façon sure et rapide que l’installation fonctionnera (pas de refoulement) et de s’assurer s’il y a condensation ou pas, et dans l’affirmative de prendre les dispositions nécessaires soit pour l’éviter soit pour la gérer.

Un bon dimensionnement c’est avant tout l’assurance d’une installation fiable et fonctionnelle et d’un client satisfait, et s’il y avait qu’une seule raison à devoir dimensionner un conduit de fumée c’est certainement cette dernière qui devrait primer.

 

Depuis plus de 10 ans, l'AGECIC forme les professionnels au dimensionnement des conduits de fumée (2 jours) :

AG1 | Fumisterie : Dimensionner les conduits de fumée en maison individuelle (études de cas, calculs)

 

(*) NF EN 13384 - Conduits de fumée — Méthodes de calcul thermo-aéraulique

(**) Abaques de dimensionnement :

- Travaux de fumisterie - Dimensionnement des conduits de fumée - e-cahiers du CSTB n°3590 de février 2007

- Programme RAGE : Abaque de dimensionnement des conduits de fumée – Application pour les appareils de chauffage divisé à bûches – mars 2014 – téléchargeable gratuitement sur www.programmepacte.fr

 

Faites tourner l’(in)formation !

Contactez-nous

  • 05 16 18 60 50
  • Mail

Toutes nos actualités en exclusivité

Retrouvez-nous sur