Accueil > Réglementation > La plaque signalétique : obligatoire sur chaque ouvrage

La plaque signalétique : obligatoire sur chaque ouvrage

30 mai 2014

Il est bien rare de voir apposée sur un conduit de fumée, même récent, une plaque signalétique. La pose de cette plaque est pourtant obligatoire pour tous les conduits de fumée entrant dans le domaine d’application de la norme NF DTU 24.1, traitant des travaux de fumisterie. En ce qui concerne les conduits concentriques desservant des appareils à bois ou à granulés, les Documents techniques d’Application (DTA) du CSTB précisent que l’installateur doit renseigner et poser la plaque signalétique.

Elle tient compte des conditions d’installation réellement appliquées à l’ouvrage et empêche donc son utilisation ultérieure pour une installation qui demanderait des caractéristiques incompatibles. Elle est donc différente de "l’étiquette"* puisque le composant, associé à l’étiquette, peut, quelques fois, servir à plusieurs utilisations (multi-désignation). Elle est fournie par le fabricant du conduit de fumée alors pourquoi ne pas l’utiliser ?

*Les composants « conduits de fumée », qu’ils soient en terre cuite, béton, métalliques, etc, sont vendus avec une étiquette. Elle est à enlever lors de la création de l’ouvrage de fumisterie.

 

Quelles informations doivent être notées sur cette plaque ?

La plaque a pour but de contenir les informations concernant les performances de l’ouvrage « conduit de fumée » et doit contenir la désignation de celui-ci :

  • • La classe de température,
  • • La classe de pression,
  • • La classe de résistance aux condensats,
  • • La classe de résistance à la corrosion,
  • • La classe de résistance au feu de cheminée,
  • • La distance de sécurité.

Certaines plaques fournies par les fabricants sont déjà pré-remplies. Il n’est pas rare qu’un composant ait plusieurs désignations possibles (en fonction de la distance de sécurité à laquelle est posé le conduit, la présence de joints ou non...).

La plaque signalétique doit aussi contenir :

  • • l’identification de l’installateur du conduit,
  • • celle du ou des fabricant(s) des composants
  • • la date d’installation.

Cette dernière est importante puisqu’elle permet de vérifier de la conformité de l’installation à la date de réalisation.

Cette plaque permet donc à tout professionnel visitant l’installation ultérieurement de connaître ses caractéristiques, les composants utilisés et leur fabricant, l’installateur et la date de pose.

 

Qui doit poser la plaque signalétique ? Où doit-elle être posée ?

L’installateur de l’ouvrage est responsable de la plaque signalétique qui doit être apposée sur le conduit. Elle doit être fixée de façon durable en position visible.

L’amendement A1 du NF DTU 24.1 de décembre 2011 précise que cette plaque doit être placée « au niveau du raccordement du carneau ou du conduit de raccordement au conduit de fumée ou éventuellement à proximité de la trappe de ramonage ou en combles (s’ils sont accessibles) ou sur la souche ».

Pour les conduits concentriques, selon les DTA, la plaque signalétique doit être installée à proximité du départ des conduits, à proximité de l’appareil à combustion (autorisé dans les combles par certains fabricants).

 

Que faire en cas de conduit tubé ou chemisé ?

Toujours selon la norme NF DTU 24.1, les conduits tubés et chemisés doivent aussi avoir une plaque signalétique.

 

 

 

Les stages AGECIC associés :

• FUMISTERIE | AG2 : Concevoir et mettre en oeuvre les conduits de fumée en maison individuelle (création et tubage)

• FUMISTERIE | AG3 : Réhabiliter les ouvrages de conduits de fumée en collectif et tertiaire (multiénergies)

• APP. INDEPENDANTS | AG4 : Connaître le chauffage domestique bois bûches et granulés de bois

FUMISTERIE | AG18 : Connaître et solutionner les pathologies des ouvrages de fumisterie

 

En savoir +

NF DTU 24.1 (disponible sur le site de l’Afnor ou du CSTB)

 

 

Faites tourner l’(in)formation !

Contactez-nous

  • 05 16 18 60 50
  • Mail

Toutes nos actualités en exclusivité

Retrouvez-nous sur